#TechConf – Digital Analytics Forum 2019 d’AT Internet : ce qu’il ne fallait pas manquer

Data Architecture 27 novembre 2019

L’événement annuel d’AT Internet, le Digital Analytics Forum 2019, se déroulait le 14 novembre dernier à Paris, place Vendôme. 

Un DAF qui a rassemblé plus de 350 personnes au travers de différents ateliers et conférences, comprenant le partage de cas d’usages et retours d’expériences. Un événement incontournable pour les équipes fifty-five, notamment pour nos consultants qui exploitent la donnée sur les interfaces de l’Analytics Suite, à travers des missions variées allant de la collecte à l’activation de la donnée, en passant par l’analyse.

Pour ma part, en tant qu’expert analytics et référent AT Internet auprès des consultants chez fifty-five, mes attentes étaient assez fortes vis-à-vis de la roadmap produit annoncée en début d’année 2019.  Je comptais donc sur ce forum pour confirmer l’orientation que prend aujourd’hui l’acteur français avec l’Analytics Suite, particulièrement depuis la refonte de l’interface principale « Explorer ». Dans cet article, j’aborderai donc principalement les annonces des nouvelles fonctionnalités et vous partagerai mon retour d’expérience suite à mes premiers tests produits effectués chez fifty-five.

No trust, no data : retrouver de la confiance dans la collecte

Avant de vous parler de la vision produit de cette nouvelle édition, il est important de vous faire un retour sur la keynote d’introduction réalisée par Mathieu Llorens, directeur général d’AT Internet. Un premier discours dressant un état des lieux de la data en 2019 et des nouvelles contraintes qui impactent aujourd’hui l’ensemble de nos métiers.

Il a tenu à nous rappeler le virage et les mesures prises par les organisations, à la fois institutionnelles et privées, sur la collecte et l’exploitation de la donnée. Cela se reflète par le renforcement de trois principales thématiques : le blocage des cookies third-party avec ITP (Safari) et ETP (FireFox), le RGPD ainsi que les nouvelles directives à venir de la CNIL en lien avec la réglementation ePrivacy. Au fil des années, l’éditeur constate notamment une hausse constante de l’utilisation des adblockers, qui dénote des réticences grandissantes des internautes quant au partage de leurs données. Tout ceci engendre une perte de revenus publicitaires pour les éditeurs de presse, mais également une perte de connaissance client pour les équipes marketing dans le cadre de l’optimisation des interfaces basées sur les données de navigation.

At-Internet-DAF-2019

Source : AT Internet – DAF 2019

Ainsi, le fondateur d’AT Internet a mis l’accent sur l’importance de : « retrouver de la  confiance et une relation saine avec les internautes dans le cadre de la collecte de la donnée », grâce à une approche en trois points :

  • La finalité : expliquer pourquoi je collecte de la donnée 
  • La fiabilité : collecter uniquement ce dont j’ai besoin
  • La transparence : expliquer ce que je réalise avec la donnée 

New Data Factory : évolution ou révolution technique ?

Après cette keynote d’introduction, la conférence a été marquée par l’annonce de nouvelles features de l’Analytics Suite et le tournant user-centric que prend aujourd’hui le spécialiste français de l’analytics. Le directeur produit, Cédric Ferreira, a annoncé lors de son intervention « qu’aucun compromis technique n’avait été pris dans les nouvelles évolutions, afin de fournir le meilleur des données et de réconcilier des parcours utilisateurs de plus en plus complexes ». 

Cela se matérialise par un nouveau modèle de traitement de la donnée basé sur la performance, qui réduit très fortement le temps de chargement des requêtes et le temps de réponse des interfaces. Ce nouveau moteur, entièrement personnalisable et beaucoup plus flexible, intègre aussi de nouvelles variables « événements et propriétés » avec la possibilité d’appliquer plus de 400 propriétés standard et de créer plus de 1000 propriétés custom.

Ce nouveau modèle de processing se base sur la propriété visiteur, qui a la capacité de générer en quelques secondes un volume de requêtes à plusieurs millions de hits sur des métriques de visiteurs dédupliqués. 

AT-Internet-DAF-2019

Source : AT Internet – DAF 2019

Le lancement des nouvelles fonctionnalités et la refonte produits de l’éditeur reposent ainsi sur ce nouveau moteur. Voici les trois nouvelles évolutions produits qui ont retenu mon attention lors de cette édition :

  • Axon : le module Data Science capable de suggérer automatiquement vos insights
  • Data Query V3 (Beta) : l’outil phare de l’éditeur pour extraire facilement vos données
  • Navigation : le module pour identifier vos parcours de navigation étape par étape

Axon : le module Data Science capable de suggérer automatiquement des insights web & app

Cette nouvelle brique est capable de déduire automatiquement vos insights depuis l’interface Explorer, et d’expliquer ainsi automatiquement les hausses ou baisses de trafic sur vos différents assets digitaux. L’argument phare de l’équipe produit chez AT Internet et qui résume bien l’outil :  « Le module Axon se charge des tâches chronophages en identifiant et en quantifiant des tendances significatives de vos données sous-jacentes, ceci grâce à un algorithme avancé de machine learning ».

De mon côté, j’ai eu la chance de tester le produit Axon la semaine précédant l’annonce au DAF : et ce module est impressionnant ! En effet, d’un seul clic et en moins de 5 secondes, Axon vous fournira l’information exacte sur la dimension qui explique une hausse ou une baisse de vos visites. L’algorithme de machine learning se base sur les propriétés suivantes : la page, la source, le support, la géolocalisation

Un gain de temps non négligeable pour nos métiers d’analystes. La fonctionnalité ne requiert d’ailleurs pas d’expertise avancée sur la data.

AT-Internet-DAF-2019

 Source : AT Internet – Compte de démo – Explorer

Data Query V3 : la refonte de l’outil phare de l’éditeur pour une analyse poussée en cross sites et devices

On en apprend ensuite un peu plus sur le nouveau Data Query 3 (version bêta), sorti le 17 octobre dernier. L’outil Data Query, qui fait le succès de la plateforme analytique depuis de nombreuses années, a été revu pour permettre d’incorporer le nouveau moteur beaucoup plus puissant. Une refonte de l’outil indispensable pour permettre l’analyse complète des parcours et réconcilier les données des utilisateurs identifiés entre app et web.

Sur la forme, cette nouvelle version est aussi plus proche du reste de l’Analytics Suite et  plus intuitive. On retrouve donc sur cette version bêta :

  • Une refonte de l’ergonomie
  • Un moteur de recherche plus rapide et intuitif pour vos métriques et propriétés
  • La possibilité de regrouper les valeurs d’une même propriété
  • La possibilité de sélectionner plusieurs sites pour l’analyse app et web

On note également un changement dans la nomenclature des propriétés et métriques :

  • Les « visiteurs uniques » deviennent les « visiteurs » (la métrique «  visiteurs » actuelle, vision dédupliquée à la journée, disparaît enfin)
  • Les « visiteurs uniques identifiés » deviennent les « utilisateurs »
  • Les « dimensions » s’appellent maintenant des « propriétés » 

Enfin, AT Internet annonce de nombreuses fonctionnalités à venir : nouveaux types de visualisation,  nouvelles propriétés, aperçu des données sur les propriétés et métriques via un survol de la souris…

AT-Internet-DAF-2019

Source : AT Internet – Compte de démo – Data Query V3 (bêta)

Path navigation : l’analyse séquentielle des parcours utilisateurs

Une bonne nouvelle aussi du côté de l’analyse UX avec le module « path de navigation » qui propose de nouvelles fonctionnalités via l’interface Explorer. Les Product Owners d’AT Internet ont fait de nouvelles annonces intéressantes pour l’exploitation des parcours de navigation étape par étape. 

L’éditeur va encore plus loin en proposant d’appliquer un ensemble de segments pour isoler des clusters d’utilisateurs et identifier rapidement des points de fuite dans les parcours. Vous pourrez ensuite sauvegarder vos propres vues de parcours. Elles seront enregistrées et accessibles via un nouveau sous-menu dans l’interface.

Un exemple rapide et concret avec l’écran ci-dessous : « Je souhaite connaître les parcours des pages visitées par les utilisateurs ayant utilisé un code promotionnel précis et abouti à une transaction. Je pourrai désormais le faire facilement dans les semaines à venir en appliquant facilement un segment sur la propriété. Dans ce cas, on appliquera la propriété   « Promotion Code » , qui permettra d’isoler facilement notre audience. »

AT-Internet-DAF-2019

Source : AT Internet – Compte de démo –  Path Navigation

Et pour la suite…

Pour finir sur la partie produit, de nombreuses fonctionnalités restent à venir avec la refonte des interfaces segments et custom metrics. Les outils seront très proches visuellement de Data Query V3 et Explorer. Cela  permettra de réaliser plus de séquençage, croisements de propriétés et métriques personnalisées… Un futur enrichissement des données propres à AT Internet sera également bientôt disponible grâce à un module d’import de données externes, réconciliable directement dans les interfaces.

AT-Internet-DAF-2019

Source : AT Internet – Compte de démo –  Segment

Vous êtes dorénavant fin prêt(e) à découvrir par vous-même les nouvelles fonctionnalités de l’Analytics Suite. Et s’il vous reste des questions après la lecture de cet article, n’hésitez pas à contacter nos équipes d’experts fifty-five !

Vous reprendrez bien une tasse de thé ?