Les actualités brandtech du mois – septembre 2019

Home Blends & Trends 4 septembre 2019

Chaque mois, fifty-five sélectionne pour vous les dernières actualités et tendances qui méritent votre attention. Alors que s’est-il passé dernièrement dans l’écosystème brandtech ?
La menace des assistants vocaux, la nouvelle fonctionnalité pour supprimer son historique sur Facebook, le bilan de l'Observatoire de l’e-pub et l’arrivée d’Harmony OS… Découvrez notre sélection du mois de septembre !

Les assistants vocaux parlent… mais écoutent aussi !

Plusieurs enquêtes ont révélé que des enregistrements avaient été transmis à des humains dans le but d’améliorer les assistants vocaux, et ce à l’insu des utilisateurs… notamment des échanges privés n’étant pas adressés à l’ assistant vocal. Les fabricants d’Alexa, Assistant ou encore Siri ont dû prendre les mesures nécessaires pour respecter la vie privée des utilisateurs : suspension des écoutes pendant trois mois pour Apple, et nouvelles fonctionnalités permettant d’effacer les enregistrements et d’aveugler la caméra de l’assistant côté Amazon. 

En savoir plus dans Stratégies.

Harmony, l’OS d’Huawei est arrivé

Toujours menacé par les mesures américaines, le géant chinois Huawei a présenté HarmonyOS le mois dernier, système d’exploitation visant à équiper ses smartphones. Initialement conçu pour sa gamme d’objets connectés, le leader mondial de la 5G s’est retrouvé pris au piège au milieu de la guerre commerciale et technologique entre Pékin et Washington, et a dû réorienter son système d’exploitation, dont la création avait été amorcée en 2012, en secret. Un filet de sécurité montrant que la firme ne se laisse pas surprendre.

En savoir plus dans Les Echos.

« Off-Facebook activity », ou comment (enfin) supprimer son historique sur Facebook

Annoncée en mai 2018 lors de la conférence F8, sur fond de scandale Cambridge Analytica, cette fonctionnalité a finalement vu le jour le mois dernier dans trois pays : l’Irlande, la Corée du Sud et l’Espagne… soit uniquement 1 % des utilisateurs mensuels de Facebook ! Concrètement, ce nouvel onglet permettra aux utilisateurs de supprimer l’historique de tous les sites et applications externes ayant transmis des Données tierces au réseau social, ou d’en bloquer une partie. Reste à savoir quelles seront les conséquences réelles pour le ciblage publicitaire lorsque la fonctionnalité sera développée à plus grande échelle, puisque celle-ci devrait théoriquement freiner les revenus publicitaires de Facebook…

En savoir plus dans Les Echos.

Publicité digitale : les bonnes nouvelles de l’Observatoire de l’e-pub SRI

Selon le 22ème Observatoire de l’e-pub, le marché de la publicité en ligne se porte bien en France, avec un chiffre d’affaire d’environ 5,2 milliards d’euros en 2018, et une croissance de 13 %. Search et Social (c’est-à-dire Google et Facebook pour la quasi-totalité) restent en tête avec à eux deux 77 % des revenus, mais le display démontre aussi une belle croissance, notamment grâce à la vidéo display. Enfin, le poids du mobile continue de prendre de l’ampleur, allant jusqu’à atteindre 92 % des recettes publicitaires sur le Social, et 55 % sur le Search. A noter également que, de l’autre côté de l’Atlantique, la publicité en ligne a franchi le cap des 100 milliards de dollars en 2018, selon l’IAB et PwC

En savoir plus dans Viuz, ou télécharger le bilan du SRI.

Vol massif de données bancaires : l’amende record de BritishAirways

Après une mise en vigueur difficile du RGPD au Royaume-Uni, l’organisme britannique chargé de la protection des données personnelles, commence à sévir. En effet, la compagnie aérienne British Airways a été condamnée cet été à verser à l’ICO une amende record s’élevant à 204 millions d’euros (soit 1,5 % du CA annuel de l’entreprise en 2017) suite à la fuite des données bancaires de près de 500 000 clients sur deux vols successifs en juin 2018. De son côté, le géant hôtelier Marriott a reçu une amende de 111 millions d’euros, sa filiale Starwood ayant vu sa base de données piratée, entraînant la fuite des données de 339 millions de ses clients.

En savoir plus dans Le Monde, et dans Siècle Digital.

WPP cède 60 % de Kantar à Bain Capital

Kantar, la filiale de WPP pour le conseil et l’analyse de données, a été cédée à 60 % au fond Bain Capital Private Equity. Valorisé à 4 milliards de dollars, Kantar représentait 15 % des revenus du groupe, qui était prêt à céder jusqu’à 75 % des parts. Cette cession permettra à WPP de réduire significativement et plus rapidement son endettement, et contribuera à simplifier les activités de ce groupe tentaculaire. Du côté de Bain Capital, cette acquisition le hissera au niveau des grands acteurs mondiaux des études, Kantar étant numéro deux mondial sur ce marché, derrière Nielsen.

En savoir plus dans Les Echos.

Vous reprendrez bien une tasse de thé ?